Delphine Da Pontello, professeur de diction – Italien

Après des études au conservatoire supérieur de musique de Genève et son prix de la ville de paris, Delphine s’est formée surtout en Italie auprès de Mirella Freni, au centre CUBEC puis à l’opéra studio de Rome,à Santa Cecilia, auprès de Renata Scotto. Toujours en recherche, elle se perfectionne aujourd’hui auprès de Donata d’Annuzio Lombardi.

Elle obtint le premier prix de mélodie au concours européen de Mâcon, le prix Ravel et le prix de la meilleure diction au concours européen de l’UFAM. Elle fut finaliste au concours international des Châteaux en Médoc et au prestigieux concours Tosti à Ortona en 2016. Son répertoire lyrique est diversifié. Elle a interprété entre autres le rôle d’Ascanio dans La Didone de Cavalli (direction Christophe Rousset), à l’académie baroque d’Ambronay et à l’Opera Comique; le rôle de Wanda dans La grande duchesse de Géroldstein d’Offenbach à l’opéra de Bordeaux (direction Jacques Blanc); ou encore Rita de Donizetti dans une mise en scène de Claude Brozzoni.

Elle s’épanouit aussi beaucoup dans l’oratorio, et a eu l’occasion de collaborer par exemple avec Mark Foster pour l’Oratorio de Noël de Saint-Saëns, avec Michel Corboz pour la Paukenmesse de Haydn, avec Jean-Philippe Dubor pour le Requiem de Mozart, ou encore avec Guillaume Vautier pour la messe en Ut de Beethoven et le psaume 42 de Mendelsshon.

La musique contemporaine lui tient aussi très à coeur, et elle interprète notamment Cathy Berberian, Georges Aperghis, Grazianne Finzi, Patrice Sciortino, Marybel Dessagne lors de nombreux récitals, notamment en 2015 à Saint Petersbourg au musée de la musique, à Bologne et à Rome. Elle a enregistré en août dernier un disque de mélodies de Tosti commandé par l’institut Tosti d’Ortona (Italie) , programme donné en concert à Trevi et prochainement à Ortona.

Elle interprétera des mélodies d’Antoine Piel lors d’un spectacle en mars à Annecy, le soprano solo du requiem de Faure en juin, le soprano solo de la messe à Sainte Cécile de Gounod en décembre à Grenoble.